Bonjour toi ! Dans cet article, je vais essayer de t’expliquer les mécanismes des intolérances alimentaires. Qu’est-ce qu’une intolérance alimentaire ?

Fonctionnement normal de la paroi intestinale

    Tout d’abord, la paroi intestinale est recouverte de villosités (replis). Ces villosités permettent de maximiser l’absorption par l’intestin en augmentant sa surface. Sur la première image ci-dessous on peut observer non seulement les plis transversaux mais, également, les villosités qui tapissent toute la paroi intestinale. La seconde image représente une villosité :

paroi intestinale 1 paroi intestinale 2

    Le rôle de cette muqueuse est très important : servir de filtre tout en étant une des barrières protectrices de l’organisme (comme la peau). En effet, elle doit pouvoir laisser passer les nutriments essentiels (acides aminés, vitamines, minéraux, glucides, lipides, etc…) tout en empêchant le passage dans la circulation sanguine d’éléments pathogènes et autres substances toxiques. 

   La muqueuse (paroi intestinale) est donc composée, nous l’avons vu de villosités constituées de cellules qui vont, non seulement fabriquer certaines enzymes pour compléter la digestion, mais aussi fabriquer du mucus pour protéger les intestins. Ces cellules sont collées entre elles par une structure appelée « jonction serrée » afin de former une barrière sélective et bien étanche.  

Fonctionnement en cas d’intolérances alimentaires

    L’intolérance alimentaire est en fait une réaction inflammatoire due à un manque total ou partiel d’enzymes spécifiques à l’aliment non toléré. Lorsque les molécules des aliments non tolérés pénètrent dans l’intestin grêle pour le traverser, elles sont détruites par les globules blancs. Le problème, c’est que l’arsenal mis en place par le corps est tellement important que ces globules blancs vont attaquer également les cellules qui composent les villosités de la paroi intestinale. C’est pour cela qu’on parle de maladie auto-immune.

Cette destruction progressive des villosités s’appellent l’hyper-perméabilité intestinale : la paroi intestinale devient lisse et de plus en plus perméable car il y a une altération des jonctions serrées qui peu à peu se distendent et l’étanchéité de la muqueuse n’est plus assurée. La paroi intestinale finit par laisser passer dans la circulation sanguine et lymphatique des macromolécules, qui vont se déposer un peu partout dans l’organisme (voilà pourquoi on peut développer de multiples symptôme dans n’importe quelle partie du corps). Ces molécules seront détectées comme dangereuses par l’organisme, ce qui provoquera un processus inflammatoire chronique et une réponse immunitaire, point de départ commun à de multiples pathologies, tout en renforçant les réactions immunitaires dans l’intestin et le risque de développer de nouvelles intolérances alimentaires. 

paroi intestinale 3

Pour approfondir le sujet, voici l’article dans lequel sont détaillés les différents symptômes et les différentes maladies reconnu(e)s comme étant imputables aux intolérances alimentaires : http://lecercledesinto-chiants.com/informations/symptomes

    J’espère avoir pu t’éclairer sur le mécanisme des intolérances alimentaires. N’hésite surtout pas à me donner ton avis, ou à me poser tes questions, soit en me laissant un commentaire, soit grâce au formulaire de contact du blog !

A bientôt sur le blog !

Share
Translate »